Actualités

andree-davanture

Comme tous ceux qui s'intéressent aux cinémas d'Afrique, « AFRIQUES EN SCENE » a appris avec une grande tristesse le décès de l'un de ses membres, Andrée Davanture, qui nous a quittés le 1° juillet 2014. Dédé, tel était le nom familier que lui donnait ses amis, avait soutenu Afriques en scène et ses projets avant même la création de l'association puis avait, au cours des années 2010/2014, lorsqu'elle était sollicitée, formulé avis et conseils sur les orientations à donner à VISIONS D'AFRIQUE et sur ses programmes.

« Cinéma Africain : orphelin d'Andrée Davanture » titre « l'Essor », le quotidien de Bamako.

Tel est bien le sentiment de beaucoup de cinéastes africains et de tous ceux qui , à des titres divers, sont concernés par les cinémas d'Afrique, tant a été importante la place occupée par Dédé , depuis les années 1970 , dans cet univers cinématographique.

Bien peu de cinéastes venus d'Afrique mais aussi d'Amérique latine et d'Asie à la recherche d'appuis et de concours n'ont pas fréquenté ATRIA , l'association crée en 1980 par Dédé , après la suppression de la cellule technique du Ministère de la Coopération où, presque par hasard, et à la surprise de son entourage, elle s'était engagée comme monteuse dans les années 1970 pour favoriser le développement du cinéma africain.

Véritable ruche, « forum permanent », « caravansérail d'un cinéma africain qui essayait de s'inventer » (Jean Michel Frodon), « un bout d'Afrique à Paris » (Olivier Barlet), l'appartement de l'Avenue Jules Ferry, proche de la Bastille, transformé en salles de montage et en bureaux de production, a joué entre 1981 et 2000 , un rôle décisif, sous la conduite attentive et bienveillante de la chef monteuse. Beaucoup ont eu recours à ses talents de monteuse, comme Souleymane Cissé dont elle a assuré le montage de tous les longs métrages, comme aussi Gaston Kaboré ou Fanta Régina Nacro, pour ne citer, parmi tant d'autres, que deux réalisateurs qui ont séjourné à VISIONS D'AFRIQUE.

Son rôle avait été pleinement reconnu et célébré en 2005 au Fespaco : le jury a tenu alors « à rendre un vibrant hommage à une grande dame du cinéma africain »

Un hommage lui sera rendu à la cinémathèque française le 20 octobre 2014.

« Visions d'Afrique » s'associe bien évidemment à cet hommage et adresse ses condoléances à sa fille et à ses proches.

RETOUR