Films 2011

Films de la deuxième édition 2011


NYAMANTON, La leçon des ordures - de Cheick Oumar Sissoko

FINZAN - de Cheick Oumar Sissoko

GUIMBA, UN TYRAN, UNE ÉPOQUE - de Cheick Oumar Sissoko

LA GENÈSE - de Cheick Oumar Sissoko

RUE PRINCESSE - de Henri Duparc

MOI ET MON BLANC - de Pierre Yaméogo

LETTRE D'AMOUR ZOULOU - de Ramadan Suleman

EZRA - de Newton Aduaka

LES BATTANTS - de Bintou Diarra

SATIN ROUGE - de Raja Amari

VOYAGE À ALGER - de Abdelkrim Bahloul

NOIR COTON - de Julien Després et Jérôme Polidor

LA GUERRE DES COTONS - de Jean-Michel Rodrigo

RABI - de Gaston Kaboré

WEND KUUNI - de Gaston Kaboré


Les quatre longs métrages de Cheick Oumar Sissoko |  10 films, 3 documentaires


Les quatre longs métrages de Cheick Oumar Sissoko

 


nyamanton finzan guimba,-un-tyran-une-epoque la-genese

nyamanton

NYAMANTON, La leçon des ordures

1h34min - couleur - 1986

Dans un quartier de Bamako, Kalifa, un jeune garçon de 9 ans est,comme sa soeur Fanta, renvoyé de l'école le jour de la rentrée scolaire parce qu'il n'a pas de banc. Leurs parents empruntent pour acheter les bancs, mais les enfants sont obligés de travailler pour aider financièrement leur famille

Le fim a connu un grand succès au Mali et dans le monde (14 prix internationaux)

 

 

 

 

finzanFINZAN

1h47min - couleur -1989

Nanyuma, devenue veuve après huit ans de mariage, refuse de devenir l'épouse du

frère cadet de son mari comme le veut la tradition. La jeune femme refuse et s'enfuit vers son village natal, mais sa famille refuse de l'accueillir. Elle cherche refuge auprès d'une jeune amie Fily, mais les parents de celle-ci renvoient Nanyuma, dans son village, accompagnée de Fily.. De retour au village, Nanyuma refuse toujours de se marier avec son beau-frère. Dans le même temps, les villageois apprennent que, son amie Fily n'est pas excisée, ce qui provoque un nouveau scandale...

Un film dédié à la Femme Africaine.

 

 

 

 

guimba,-un-tyran-une-epoqueGUIMBA, UN TYRAN, UNE ÉPOQUE

1h24min - couleur - 1995

Sitakili, une ville du Sahel est sous la coupe d'un tyran, Guimba Dunbuya, et de son fils nain Janguiné. Kani Coulibaly fiancée depuis sa naissance à Janguiné est devenue une belle jeune fille très convoitée, mais aucun prétendant n'ose se déclarer tant la terreur que fait régner le tyran Guimba est grande.

Au cours d'une visite de courtoisie à Kani, le nain Janguiné s'éprend de Meya, la mère de la promise et veut l'épouser.

Pour satisfaire au caprice de son fils, le tyran Guimba expulse de la ville Mambi, le mari de Meya,qui refuse de divorcer. Il se réfugie alors dans un village de chasseurs d'où s'organise la révolte, et la victoire, contre le tyran.et son fils...

Un film couronné en 1995 au Festival Panafricain de Ouagadougou, (Etalon d'or du Yennenga) : une dénonciation des excès du pouvoir politique absolu et de ses errements, à l'image de ce que fut la dictature militaire malienne abattue en 1991 et combattue par le cinéaste

 

la-geneseLA GENÈSE

1h42min - couleur - 1999

Trois cents ans après le déluge, trois clans se déchirent : le clan de l'éleveur Jacob et de ses fils ; Celui des chasseurs nomades conduits par Esaü et le clan des cultivateurs sédentaires dont le chef est Hamor. Esaü le chasseur voue une haine mortelle à Jacob, son frère aîné, depuis que celui-ci lui a subtilisé son droit d'aînesse. Reclus dans son campement, Jacob pleure son fils Joseph qu'il croit mort. Sichem, fils de Hamor enlève Dina, fille de Jacob...

Ce film somptueux, inspiré directement par le récit biblique, a été sélectionné dans la section « Un certain Regard » à Cannes en 1999 et a obtenu le prix du meilleur film au festival de Milan en 2000.

 

 

 

 

 

10 films, dont 3 documentaires


Les quatre longs métrages de Cheick Oumar Sissoko |  10 films, 3 documentaires

 


 

rue-princesse

RUE PRINCESSE

réalisé par Henri Duprac avec Felicite Wouassi, Akissi Delta, Jeanne Bana, Gérard Essomba, Georgette Paré, Gabriel Zahon

Côte d’ivoire
Durée : 1h25 Année de
production : 1993
A travers l’histoire d’un jeune bourgeois, fils d’un industriel d’Abidjan
qui préfère la musique aux affaires, évocation du quartier des prostituées
et de la vie nocturne d’Abidjan.

 

Rue Princesse est une délicieuse comédie, pleine de fraîcheur, d’humour et de plaisir - Cinéma 94

moietmonblanc

MOI ET MON BLANC

réalisé par Pierre Yaméogo


avec Serge Bayala, Pierre Loup Rajot, Ray A Lema, Tom Novembre


Burkina Faso
Durée : 1h30
Année de production : 1993
Mamadi prépare une thèse de doctorat à Paris. Ne reçevant plus la bourse que son pays lui octroie, il est obligé de travailler clandestinement comme gardien de nuit dans un parking. Un soir, Mamadi déclenche l’alarme du parking et aperçoit deux dealers en train de camoufler un paquet avant de s’enfuir. Le colis renferme de la drogue et une forte somme d’argent... Poursuivis par les dealers, il est obligé de quitter le pays pour Ouagadougou.


Un film qui, sur le ton de l'humour, raconte les galères parisiennes d'un Africain avant de décrire les tribulations d'un de ses amis français perdu dans un Ouagadougou qui lui est inconnu. - La Gazette, Burkina Faso



lettredamourzoulou

LETTRE D'AMOUR ZOULOU

réalisé par Ramadan Souleman


avec Pamela Nomvete, Kurt Egelhof


Afrique du Sud
Durée : 1h45
Année de production : 2004
A Johannesburg, deux ans après les premières élections démocratiques, Thandeka, une journaliste noire, vit dans la hantise du passé de son pays, au point de ne plus parvenir à travailler et d’aller d’échec en échec. Jusqu’au jour où une vieille femme, Me’Tau, se présente au journal. Dix ans plus tôt, Thandeka a été témoin de l’assassinat de sa fille, Dinéo, par une équipe de la police secrète. Me’Tau veut que Thandeka l’aide à retrouver les coupables...


Deux semaines après la sortie de Carmen, de Mark Dornford-may, Zulu love letter vient confirmer la belle frénésie créatrice du cinéma sud-africain. Marine Landrot - Télérama

ezra

EZRA

réalisé par Newton Aduaka


avec Mamoudu Turay Kamara, Mariame N’Diay
Nigéria
Durée : 1h40
Année de production : 2007
Ezra, jeune ex-soldat Sierra-Léonais, essaie tant bien que mal de retrouver des repères pour revenir à une vie normale après la guerre civile qui a ravagé son pays. Son quotidien est partagé entre un centre de réhabilitation psychologique et un tribunal de réconciliation nationale organisé sous l’égide de l’ONU. Durant le procès en réhabilitation
auquel Ezra participe, il doit affronter sa soeur qui l’accuse du meurtre de leurs parents.


Ezra est une réflexion inédite parce qu’elle aborde la question des enfants impliqués dans les guerres dans son aspect le plus ténu : leur futur. Newton I. Aduaka, lui-même rescapé du conflit biafrais… ne se contente pas de raconter leur tragédie. Il exhume les ombres qui pèseront à jamais sur leur existence et c’est cela qui donne chair à son oeuvre. - Falila Gbadamassi

 

bor-bor-pain

LES BATTANTS

(BOR BOR PAIN) Documentaire

réalisé par Bintu Diarra


Siérra-Léone
Documentaire – Durée : 0h50 - V.O sous titrée
Année de production : 2009
Un an après avoir organisé en Sierra Léone la recherche d’acteurs du film EZRA sur les enfants soldats, Bintou Diarra revient sur place accompagnée d’une amie, Sidonie Julien, afin de montrer le film terminé aux jeunes rencontrés lors des auditions.
Bintou et Sidonie vont partager le quotidien de ces ex-enfants soldats plusieurs semaines durant afin de réaliser ce documentaire poignant qui renvoie une autre image d’une jeunesse Sierra-Léonaise en pleine reconstruction .

satin-rouge

SATIN ROUGE

réalisé par Raja Amari

avec Hiam Abbass, Maher Kamoun

Tunisie
Durée : 1h40
Année de production : 2001
A Tunis, Lilia, à la fois «femme rangée» et mère attentive », croit que
Salma, sa fille, vit une «liaison dangereuse» avec un musicien dans un
cabaret, le Satin rouge. Pour détourner l’amour de sa fille, Lilia se rapproche du musicien en devenant danseuse.

Avec son portrait d'une jeune veuve, Lilia, soudainement happée par la danse et la sensualité, la cinéaste tunisienne Raja Amari réussit un premier long métrage subversif et troublant, loin des clichés habituels sur l'émancipation de la femme maghrébine. - Le Monde

 

 

voyage-a-alger

VOYAGE À ALGER

réalisé par Abdelkrim Bahloul


avec Samia Meziane - Algérie
Durée : 1h35
Année de production 2009
Une veuve de martyr a été expropriée de sa maison par un des chefs de sa ville de Saida. Après avoir perdu espoir de regagner son bien par la biais des autorités locales, elle décide d’aller avec ses enfants à la capitale pour rencontrer le Président de la République (Houari Boumedienne). Elle y a gain de cause grâce à une intervention directe du Président.

Abdelkrim Bahloul réussit à captiver avec une histoire d’un réalisme saisissant. Les spectateurs ont l’impression de partager l’aventure des personnages. Pas d’effets spéciaux grandiloquents, mais une simplicité émouvante et des acteurs d’une justesse à couper le souffle. - Louis Leguillette

 

 

  Documentaires (Coton Africain)


noir-coton

NOIR COTON

réalisé par Julien Després et Jérôme Polidor


54min - 2009 - France 

 

guerre-des-cotons

LA GUERRE DES COTONS

réalisé par Jean-Michel Rodrigo


52min - 2005 - France

   Pour les scolaires


 rabiRABI

réalisé par Gaston Kaboré


62min - 1992 - Burkina

wend kuuniWEND KUUNI

réalisé par Gaston Kaboré

75min - 1982 - Burkina

Réactions

  • Faudra-t-il toujours marteler ce message de tolérance? La Genèse comme Guimba montrent la richesse de l'héritage culturel et humain dans laquelle l'Afrique doit puiser pour assurer la paix civile et l'entente entre les hommes. La question des rapports entre les hommes est déterminante pour la construction d'un pays et cette richesse ethnique est souvent ignorée. Ma crainte est qu'à l'avenir, ce respect de l'autre se perde au profit de conflits ethniques violents. Le Mali a ignoré ce genre de problèmes durant très longtemps. Vouloir parler des questions d'urgence amène à chercher un texte où chacun puisse se reconnaître. Quel texte était mieux adapté que La Genèse qui fait partie des traditions chrétienne, judaïque et islamique ? Les conflits de clans, entre sédentaires et nomades, entre agriculteurs et éleveurs sont quotidiens. Le texte ancien nous livre une piste de résolution des conflits.

    Cheick Oumar Sissoko (Interview par Olivier Barlet sur "La Genèse" 01-05-1999)